Compositeur en résidence : Charles David WAJNBERG

L(es)' Oeuvre(s) : Les Interstices (2021)

 

L(es)’oeuvre(s) : Interstices, cinq miniatures
· « De part et d’autre » (Interstices I), pour harpe solo et électronique
· « Côte-à-côte » (Interstices II), pour accordéon et sacqueboute
· « Au-dehors » (Interstices III), pour quatuor de clarinettes
· « Sur le seuil » (Interstices IV), pour quatuor à cordes (violon I, violon II, alto, violoncelle)
· « Hors-champ » (Interstices V), pour flûte et quatuor à cordes

« A l’occasion de la résidence du Festival d’Autan 2021, je voudrais proposer d’une part la création de cinq
miniatures, portant sur différentes perspectives sonores rendues possibles par les lieux de concerts du Festival
et, d’autre part, partager avec le public l’ensemble du travail en résidence : le temps de l’écriture, la
collaboration avec les interprètes, l’interaction sonore avec l’architecture des lieux de concert – la musique in
situ. » Ch.D Wajnberg

wajnberg-2014.jpg

Compositeur intéressé par de nombreuses disciplines, Charles David Wajnberg étudie d’abord les sciences à l’Université Paris VI. En 2003, il est assistant de la chaire Blaise Pascal de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm et obtient une bourse d’excellence du Ministère des Affaires Etrangères pour étudier la philosophie des sciences à l’Université LMU de Munich. Parallèlement à la recherche et l’enseignement, il étudie les musiques singulières de Morton Feldman, Steve Reich, Gérard Grisey, Pascal Dusapin ou encore Gérard Pesson, au travers desquelles il cherche les possibilités d’une musique libérée du langage et de la dramaturgie. En 2007, il suit les cours de Pascal Dusapin au Collège de France et écrit Prima, pour flûte, qui est créée l’année suivante lors d’un concert de l’ensemble l’Itinéraire. Entre 2013 et 2014, il étudie auprès de Philippe Manoury à Strasbourg. Il est également sélectionné pour le forum Synthetis de Varsovie où il étudie avec Alessandro Solbiati et Zygmunt Krauze. En 2014, Plasma, pour quatuor à cordes, est créé par le quatuor Stanislas et Lithium, pour ensemble, est créé en septembre au Festival Musica. Finaliste du concours de l’Exposition Universelle de Milan en 2015, sa composition Fading pour six instruments a été créée à cette occasion par l’ensemble Sentieri Selvaggi.